« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 


Exaudi

Dimanche 20 Mai 2007

La communauté en attente

Jean 14,15-19

Ce dimanche, qui dans le calendrier liturgique porte le nom d’Exaudi, est un peu un parent pauvre, coincé entre les deux fêtes, celle de l’Ascension et celle de la Pentecôte. Pour beaucoup c’est une occasion de faire des sorties ou d’autres festivités.

C’est un peu dommage, car le message de ce jour est d’une grande importance, d’abord pour comprendre la situation dramatique des disciples de l’époque de Jésus et ensuite pour nous aider à mieux préparer cet évènement capital pour l’église, qu’est la fête de la Pentecôte (elle aussi malheureusement souvent assez méconnue.)

 Jésus va partir. Il fait ses adieux à ses disciples. Ils sont tristes et désemparés, comme Jésus le leur avait d’ailleurs annoncé. Tout ce qu’ils avaient vécu avec ce Maître, tant qu’il était avec eux, semblait bien fini. Tout cela aurait-il été vain ? Peut être une illusion ? Mais Jésus leur avait bien dit : « Je ne vous laisserai pas orphelins, je viens à vous. » C'est-à-dire l’histoire avec Jésus continue, mais autrement, sous une autre forme.

Dans son discours d’adieu Jésus leur avait dit : « Je prierai le Père et il vous donnera un autre Paraclet,qui restera avec vous. » Les disciples ne seront donc plus seuls abandonnés. et orphelins.

Car Jésus sera remplacé par le Paraclet !

Mais qui donc est ce Paraclet ? Dans la plupart de nos Bibles ce mot de Paraclet est traduit par consolateur,ce qui certes n’est pas faux, mais incomplet et ne rend pas tout le sens de ce terme.

Le Paraclet est à l’origine le défenseur,celui qui défend les siens devant un tribunal. Dans le sens biblique celui qui défend les disciples face à tous leurs ennemis. Mais ce Paraclet est aussi le guide, le soutien des siens ,qui les porte à travers les vicissitudes de la vie.

Il est en plus l’Esprit de vérité (v. 17) qui nous aide à connaître et à reconnaître la vérité,aussi bien la vérité sur Dieu,que la vérité sur Jésus,qui lui-même avait dit « Je suis la vérité ».En un mot le Paraclet, c’est la présence du Seigneur aujourd’hui, au milieu de nous.

Nous avons d’ailleurs pris l’habitude de parler du Saint Esprit en tant qu’Esprit de vérité.Cela le monde ne le comprend pas « car il est incapable de l’accueillir, parce qu’il ne le voit pas et ne le connaît pas » (v 17). Ceci fut déjà le cas le jour de la première Pentecôte, où la foule présente croyait que les disciples étaient ivres et ne les a pas pris au sérieux. Aujourd’hui encore ceux qui ne comprennent pas cette présence et cette action du Saint-Esprit sont fort nombreux et le nombre de jeux de mots ou de mauvaises blagues à ce sujet en sont la preuve. Cela aussi le Seigneur l’a annoncé juste avant son départ.

Nous par contre, nous confessons avec Luther dans son Petit Catéchisme : « mais c’est le Saint Esprit qui m’a appelé par l’Evangile,éclairé de ses dons et maintenu dans la vrai foi. »  Et c’est ainsi que nous connaissons Jésus Christ et son œuvre salvatrice. Contrairement à ce qui se passe dans le monde, qui continue à vivre dans l’incrédulité. C’est bien la raison pour laquelle nous plaçons tous nos cultes sous la présence du Dieu trois fois saint : Père, Fils et Saint Esprit !

Car le Seigneur ne nous laisse pas orphelins. Même si souvent nous avons l’impression de n’être qu’un tout petit troupeau dans ce grand monde d’indifférence. Nous avons l’impression que Dieu est bien loin et nous laisse bien seuls; alors rappelons ce que Jésus dit aux siens juste avant son départ : « Je ne vous laisserai pas orphelins. » Cela est vrai aujourd’hui pour nous, qui sommes si souvent tristes et découragés. Le monde est bien là, autour de nous, mais le Seigneur aussi, qui nous dit au verset 19 « le monde ne me verra plus :vous, vous me verrez vivant et vous vivrez vous aussi. » Et c’est bien ce qui s’est passé quelques jours après la Pâques !

Et c’est alors que la tristesse des disciples (Jean 16,6) sera changé en joie (Jean 16,22).Qu’en est-il pour nous ? Ne sommes-nous pas trop souvent des chrétiens tristes ? Or là où le Seigneur est à l’œuvre par son Esprit il n’y a plus de place pour la tristesse qui deviendra de plus en plus une joie parfaite.

Jésus cependant ajoute un avertissement : « Si vous m’aimez vous vous appliquerez à observer mes commandements » (v15). Cela semble cependant évident pour tous ceux qui aiment leur Seigneur et vivent en étroite communion avec lui. N’oublions pas que le Paraclet, le Consolateur, veut être notre soutien pour vivre une vraie vie chrétienne.
Voilà donc l’essentiel de ce message du dimanche Exaudi qui veut avant tout nous préparer à vivre une vraie et belle fête de la Pentecôte. C’est dans la prière, dans l’écoute de sa Parole et en communion avec notre Seigneur que cet Esprit, créateur et consolateur, nous sera donné pour nous affermir dans notre foi. Amen.     

Christophe Birmelé

Lectures : Epître :     Eph.3,14-23
                  Evangile : Jean 15,26-16,4

Cantiques :

         NCTC     221 Saint Esprit, Esprit d’amour
         Arc :     504  Viens Saint Esprit, Dieu Créateur
513    Esprit du Père

Le monde ne me verra plus :vous me verrez vivant et vous vivrez aussi »

¼ - Service des Lecteurs – SL – 22 – 20.05.2007 Christophe BIRMELE

Visiteurs en ligne

927345
Aujourd'huiAujourd'hui579
HierHier1266
Cette semaineCette semaine1845
Ce moisCe mois24305
Tous les joursTous les jours927345