« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

                  Dimanche de la PENTECÔTE, 11 mai 2008       
   

                            Romains 8/1-2 (3-9) 10-11

(Cette prédication a un caractère pédagogique marqué, conformément à la volonté de l'apôtre Paul. Il faut la tenir avec clarté et décision, pour la rendre viante)

                                                                                                               1

A. 1. Aujourd'hui, nous fêtons le don du Saint-Esprit à l'Eglise du Christ, réunie à Jérusalem , le jour de la Pentecôte.  Cela fut un événement considérable, car ce jour là 3000 personnes devinrent chrétiennes et furent baptisées.

        Ici apparaît un des éléments essentiels du Saint-Esprit : il est Créateur : c'est-à-dire qu'il transforme les hommes et les fait entrer dans une vie nouvelle.

2. Cela nous conduit à la question : Qu'est-ce que le Saint-Esprit ?

        a. Il est l'Esprit de Dieu, et cet Esprit est surtout trois choses, comme l'esprit humain :   la force, l'intelligence, l'amour.

        - la force : elle met le corps et l'esprit en action
        - l'intelligence : elle fait comprendre ce qui se passe autour de           
           nous et en nous ;
        - l'amour : il me fait entrer en relation avec les autres.

L'Esprit de Dieu, c'est sa force, son intelligence et son amour.

        b. Il est aussi l'Esprit du Christ. Car cet Esprit de Dieu, de force, d'intelligence et d'amour, était aussi en Jésus. C'est cet Esprit de Dieu en lui qui a permis à Jésus de faire tout ce qu'il a fait :

        - avoir la force d'obéir en tout, d'aller à la mort, de ressusciter 
        - de comprendre la volonté de Dieu et aussi les hommes
        - d'aimer les humains et de les guérir, de les sauver
                                      
                                                                                                                2

3.    Ce saint-Esprit-là, si nous l'accueillons, est Créateur : il nous transforme : -selon 
      la force, l'intelligence, l'amour de Dieu

                    - selon le modèle du Christ, en qui cet Esprit agissait.
        Il produit en nous ce qu'il a produit en Jésus : une vie nouvelle,

                    - qui plaît à Dieu
                    - qui nous rend nous-mêmes plus heureux.

B. 1. Voilà ce que Paul veut nous faire comprendre dans ce 8e
         chapitre de sa lettre aux Romains.
        Saint-Paul, qui est un rabbin juif très instruit, parle de façon compliquée pour nous. Il exige de nous de l'attention. Mais ce qu'il dit est facile à comprendre.

2.  En nous, il y deux éléments fondamentaux : la chair et l'esprit, qui sont réunis dans notre corps. Chacun a sa loi, comme dit Saint-Paul, c'est-à-dire ses nécessités, ses désirs, sa volonté.

        La loi de la chair, c'est : manger, boire, dormir, se reposer, travailler, se reproduire par la vie sexuelle, avoir des enfants, vieillir, être malade, mourir.
        La loi de l'esprit, c'est : penser, réfléchir, agir, parler, entrer en relation avec les gens, communiquer avec les autres, aimer, haïr.

        Et là, il y a deux possibilités :
- ou bien l'esprit domine et s'impose à la chair
- ou bien la chair domine et s'impose à l'esprit.

        Si la chair s'impose, elle impose sa loi : l'esprit sera occupé à satisfaire le corps. Mais très vite, le mal va apparaître, à cause de toutes sortes de désirs auxquels nous succomberons.
        Si l'esprit domine, il tiendra le corps en laisse, mais le mal apparaîtra aussi, car l'esprit de l'homme est également mauvais : l'esprit humain se trompe, il est méchant, il peut haïr ou mépriser.

                                                                                                              3

        Saint Paul appelle cet ensemble de la chair et de l'esprit : l'homme naturel. Tel quel, il est pécheur, par nature : ce n'est pas un crime, c'est un fait !

3.  Que va faire Dieu, ou plutôt : qu'a-t-il fait pour nous aider?

        Il envoie le Christ dans un corps humain, dans notre chair, mais avec un esprit divin, avec son Esprit. Et ce Christ meurt et ressuscite:
        - il fait mourir ce qui est de la chair, le corps mortel et naturel
        - il ressuscite ce qui est de l'Esprit, le spirituel en Christ

        Dieu nous donne cet Esprit qu'il a mis dans le Christ, pour qu'il remplace notre esprit naturel, et qu'il domine sur notre chair. Et notre chair et sa loi, Dieu les fait mourir par le Christ et avec lui.

4.  C'est le sens du baptême, et de notre baptême

        Le baptême est directement rattaché à la Pentecôte, puisqu'il suit le discours de Pierre. Pour cette raison, le dimanche de Pentecôte fut longtemps le 2e dimanche de baptême, après celui de Pâques, qui était le premier.

        Dans le baptême, notre corps est noyé dans l'eau : Dieu fait mourir la loi de la chair.
        Dieu nous donne son Esprit et celui du Christ, pour qu'ils transforment et prennent place dans notre esprit humain.
        Notre corps, notre homme naturel, est soumis à l'Esprit de Dieu. Il vit sous une nouvelle loi : celle de l'Esprit et du Christ.

                                                                                                               4

C. 1.  Ainsi, nous devenons des créatures nouvelles.

        A partir de maintenant, nous pouvons accomplir la volonté de Dieu, au lieu de suivre simplement nos désirs. Nous pouvons mener une vie qui plaise à Dieu, comme le dit Saint-Paul au verset 8 : « Ceux qui vivent selon la chair ne sauraient plaire à Dieu ! »

2.  Par là nous deviendrons aussi plus heureux :      

        Car notre vie toute entière prendra un sens nouveau. Nous découvrons les choses, les hommes, nous-mêmes, avec l'œil de Dieu. Avec espérance donc.

D. Voilà la vie nouvelle dans laquelle sont entrées ces 3000 personnes, le jour de la Pentecôte. Et puisque nous sommes leurs successeurs, faisons comme eux : laissons l'Esprit de Dieu régner sur nos cœurs.               

                                                                         Amen.    (Kéler Yves)

Chants

Livres de cantiques français

NCTC 215, ARC 509, ALL 35/06 Viens, Saint-Esprit, Dieu Créateur
    Psaume 118 II :  ALL 64/38, 2e partie : « Ouvrez-moi... »
NCTC 220, ARC 504, ALL 35/01 Viens, Saint-Esprit, Dieu Créateur
NCTC 216, ARC 507, ALL 35/07  Saint-Esprit, Dieu de lumière

Livres de cantiques allemands

Eingang: RA 133, EG 135  Schmückt das Fest mit Maien
    Psalm 118 II: RA rot 67/19-31, EG 764.2
Gradual-Lied, zwischen Epistel und Evangelium 
RA 124/1+2 , EG 127/1+2  Jauchz, Erd, und Himmel juble hell
RA 130/1, EG 130/1 O Heilger Geist, kehr bei uns ein          / Geist
Vor der Predigt: RA 125, EG 126  Komm, Gott Schöpfer, Heiliger
Nach der Predigt: RA 134, EG 133  Zeuch ein zu deinen Toren
                             RA 129, EG 124 Nun bitten wir den Heilgen Geist
Ausgang: RA 130/7, EG 130/7 Gib, dass in reiner Heiligkeit
                RA 127/3, EG 125 Du heilige Glut

Site "chants-protestants"

Entrée                    Viens, Créateur, emplis nos âmes
   Psaume 118 II  sous Section Litugie, Psaumes alternés, dimanche de Pzentecôte 
Graduel:                 Christ, le ressuscité, vers son Père est remonté
Avant la prédication: Viens, Dieu Créateur, Saint-Esprit (Veni Creator, Luther) 
Après la prédication: Viens, Saint-Esprit, Seigneur Dieu (Veni, Sancte Spiritus, reple, 
                                                                               Luther)
                            Rends-toi maître de nos âmes

et d'autres chants dans la "Table analytique, Pentecôte"

 

 

Visiteurs en ligne

115764
Aujourd'huiAujourd'hui100
HierHier415
Cette semaineCette semaine1391
Ce moisCe mois3678
Tous les joursTous les jours1157647
Template by JoomlaShine