« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

LITT 1933 45 ALLEMAGNE, SORS DE TON MAUVAIS RÊVE Deutschland, erwache aus deinem bösen Traum

 

                                          A1.  ALLEMAGNE, SORS DE TON MAUVAIS RÊVE
                                        
Deutschland, erwache aus deinem bösen Traum

 

                                                        Dédicacé à Hitler

 

                                    Text und Mélodie : Bruno Schestak Dresden

 

 

Allemagne, sors de ton mauvais rêve

Refuse la place au juif étranger dans ton Reich

:: Nous voulons combattre pour ta résurrection !

Le sang arien ne doit pas sombrer. ::

 

2. Tous ces hypocrites, nous les chasserons !

Juda, quitte notre maison allemande !

::Quand le sol sera propre et pur,

Nous serons unis et heureux. ::

 

3. Nous sommes l’armée de la N.S.D.A.P.,

Allemands fidèles de cœur, durs au combat.

:: nous nous dévouons  à la croix gammée

Vive notre Fuhrer, Heil Hitler à toi !

 

 

 

Texte original

 

 

Adolf Hitler gewidmet 1937

1. Deutschland erwache aus deinem bösen Traum!



Gib fremden Juden in deinem Reich nicht Raum!

|: Wir wollen kämpfen für dein Auferstehn!

   Arisches Blut soll nicht untergehn! :|

2. All diese Heuchler, wir werfen sie hinaus,

Juda entweiche aus unserm deutschen Haus!

|: Ist erst die Scholle gesäubert und rein,

   Werden wir einig und glücklich sein! :|

3. Wir sind die Kämpfer der N.S.D.A.P.:

Treudeutsch im Herzen, im Kampfe fest und zäh.


|: Dem Hakenkreuze ergeben sind wir.

   Heil unserm Führer, Heil Hitler dir! :|

 

 

         Texte        Deutschland erwache aus deinem bösen Traum

                          Bruno Schestak, Dresden

                          fr. : Yves Kéler 9.12.2016, Bischwiller

          Mélodie    Deutschland erwache aus deinem bösen Traum

                          Bruno Schestak, Dresden

 

Le texte

 

        Ce chant est sous-titré « Sachsenmarsch der NSDAP – marche saxonne de la NSDAP», ce qui lui donne un statut officiel et il a été dédicacé à Hitler.

        Il contient le plus profond de le la haine de Hitler,la haine des Juifs qui sera le ressort de toute son action et qui le conduira à la guerre pour libérer l’Allemagne des forces juives « hypocrites » qui la menacent. Aux juifs, pas de  place en Allemagne : ils devront partir. Ce qui se produisit : beaucoup partirent enEurope et aux USA avant l’entrée e ces derniers en guerre contre l’Allemagne. Quand les Occidentaux décidèrent de ne pas recevoir des réfugiés juifs,il n(y eut plus de possibiblité de les faire émigrer. Pour s’en débarrasser définitivement en 194é, le programme  « Endlösung – Solution finale » fut élaboré, prévoyant d’assassiner les juifs d’Europe. Ce chant contient déjà le germe de cette pensée. E même le mythe de croire que , quand l’Allemagne sera « judenrein-vide de juifs », les allemands seront unis et heureux, apparaît dans le texte. C’est évidemment fou et illusoire : aucune épuration ethnique n’a rendu unpays plus heureux. Les exemples sont multiples : les Serbes en Bosnie et les Hutus au Ruanda n’ont abouti qu’à des haines plus grandes et pas au bonheur.

         Le culte de la personnalité du Führer est évoqué à la strophe 3. « Nous nous dévouons à la croix gammée » est le vocabulaire du sacrifice « Opfer » de caractère religieux. Cette idée remonte aux anciens germains, chez lesquels on se bat pour le chef et on meurt pour lui et même avec lui, s’il le faut. Le caractère païen du nazisme se révèle dans ces termes. On retrouve cela dans l’imagerie officielle, comme dans le panneau ci-dessous :

 

 

Afficher l'image d'origine

 

         Texte        Deutschland erwache aus deinem bösen Traum

                          Bruno Schestak, Dresden

                          fr. : Yves Kéler 9.12.2016, Bischwiller

 

         Mélodie    Deutschland erwache aus deinem bösen Traum

                          Bruno Schestak, Dresden

 

 

Le texte

 

        Ce chant est sous-titré « Sachsenmarsch der NSDAP – marche saxonne de la NSDAP», ce qui lui donne un statut officiel et il a été dédicacé à Hitler.

 

       Il contient le plus profond de le la haine de Hitler,la haine des Juifs qui sera le ressort de toute son action et qui le conduira à la guerre pour libérer l’Allemagne des forces juives « hypocrites » qui la menacent. Aux juifs, pas de  place en Allemagne : ils devront partir. Ce qui se produisit : beaucoup partirent enEurope et aux USA avant l’entrée e ces derniers en guerre contre l’Allemagne. Quand les Occidentaux décidèrent de ne pas recevoir des réfugiés juifs,il n(y eut plus de possibiblité de les faire émigrer. Pour s’en débarrasser définitivement en 194é, le programme  « Endlösung – Solution finale » fut élaboré, prévoyant d’assassiner les juifs d’Europe. Ce chant contient déjà le germe de cette pensée. E même le mythe de croire que , quand l’Allemagne sera « judenrein- vide de juifs », les allemands seront unis et heureux, apparaît dans le texte. C’est évidemmentfou et illusoire : aucune épuration ethnique n’a rendu unpays plus heureux. Les exemples sont multiple : Serbie en Bosnie et Hutus au Ruanda n’ont abouti qu’à des haines plus grandes et pas au bonheur.

 

        Le culte de la personnalité du Führer est évoqué à la strophe 3. « Nous nous dévouons à la croix gammée » est le vocabulaire du sacrifice « Opfer » de caractère religieux. Cette idée remonte aux anciens germains, chez lesquels on se bat pur le cheh et on meurt pour lui et même avec lui s’il le faut. Le caractère païen du nazisme se révèle dans ces termes. On retrouve cela dans l’imagerie officielle, comme dans le panneau ci-dessous :

 

 

Afficher l'image d'origine

Visiteurs en ligne

117755
Aujourd'huiAujourd'hui282
HierHier425
Cette semaineCette semaine707
Ce moisCe mois707
Tous les joursTous les jours1177553
Template by JoomlaShine