« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

Les U-boote allemands

 

                                                B.  NOUS N’AVONS PAS FERMÉ L’OEIL
                                                     Wir haben Tag und Nacht


                                               Texte: Kurt Ewald Walter1942   

                                            Mélodie : Wir haben Tag und Nacht

 

 

1. Nous n’avons pas fermé l’œil,

    Ni le jour ni la nuit

    A la grande chasse en mer.

    Derrière le périscope,

    Mouillés jusqu’aux os

    Les veilleurs cherchent les tonneaux.

    Les Diesels cognent, la mer est dure,

    Si petit le bateau,

    Si grande la mer.

 

    Refrain

    Chaque musette compte,

    Du LTV au dernier homme.

    La patrie si loin :

    Patrie, nous te saluons,

    Pour toi nous partons,

    La mort dormante dans le tube ;

    Sus à l’ennemi ! Sous-marins, en avant !

   

2. Depuis deux semaines déjà,   

    Cachés et en plongée,

    La caverne d’Ali Baba n’est pas en vue.

    Les jours filent dans le train-train,

    Toujours pas de butin.

Tout –à-coup, alarme de la tour !

     Un grand convoi accompagné,

    Par la tempête alourdi.

   

Refrain

    Chaque musette compte,

    Du LTV au dernier homme.

    La patrie si loin :

    Patrie, nous te saluons,

    Pour toi nous partons,

    La mort dormante dans le tube ;

    Sus à l’ennemi ! Sous-marins, en avant !

 

3. Ordre aux quarante hommes :

    Maintenant, on y va !

    Les tubes en ordre et prêts au feu,

    Si l’ennemi s’enfuit au Sud

    En un furieux zig-zag.

    Nos anguilles ne les ratent pas

    D’abord arrive un pétrolier

    Déjà la torpille part

    Et le fait exploser.

    Au ciel brûle un fanal,

    Salut de notre amiral.

    Patrie, tu es  si loin :

    Patrie, nous te saluons,

    Pour toi nous partons,

    La mort dormante dans le tube ;

    Sus à l’ennemi ! Sous-marins, en avant !

 

 

 

1. Wir haben Tag und Nacht
kein Auge zugemacht

bei der großen Jagd auf hoher See.

Und hinter'm Doppelglas,

bis auf die Knochen naß,

späh'n die Wachen aus nach B.R.T.

Die Diesel stampfen, die See geht schwer,

so klein ist das Boot

und so groß ist das Meer,

Kehrvers

da kommt es auf jedes Lederpäckchen an,

vom Kaleu bis zum letzten Mann.

Heimat, so weit von hier,

Heimat, dich grüßen wir!

Für dich, da fahren wir

den lauernden Tod im Torpedorohr.

Ran an den Feind! U-Boote vor!

 
2. Zwei Wochen steh'n wir schon

auf Deck und Tauchstation,

die Mahalla ist noch nicht in Sicht.

Die Tage gehen vorbei in ew'gem Einerlei -

aber Beute gibt's noch immer nicht.

Da plötzlich tönt Alarm vom Turm!

Ein großer Geleitzug schiebt

schwer durch den Sturm!

 Kehrvers

Jetzt kommt es auf jedes Lederpäckchen an,
vom Kaleu bis zum letzten Mann.

Heimat, so weit von hier,

Heimat, dich grüßen wir!

Für dich, da fahren wir

den lauernden Tod im Torpedorohr.
Ran an den Feind! U-Boote vor!

 


3. Befehl an vierzig Mann!

Jetzt, Jungens, geht es ran!

Alle Rohre klar und Feuer frei!

Wenn auch der Feind nach Süd

in wildem Zick-Zack entflieht,
uns're Aale, die gehen nicht vorbei.

Zuerst da kommt ein Tanker dran,
schon läuft der Torpedo

und zündet ihn an.
Da leuchtet am Himmel ein feuriges Fanal

als ein Gruß unser'm Admiral.
Heimat, so weit von hier,

Heimat, dich grüßen wir!

Für dich, da fahren wir

den lauernden Tod im Torpedorohr.

Ran an den Feind! U-Boote vor!

 

          Texte        Wir haben Tag und Nacht Kein Auge zugemacht

                          Kurt Ewald Walter

                          fr. : Yves Kéler 20.12.2016, Bischwiller

          Mélodie    Wir haben Tag und Nacht Kein Auge zugemacht

                          Norbert Schultze (1911-2002), 1942

 

Le texte

  Le texte fait l’éloge des sous-mariniers de la Kriegsmarine, qui tinrent un temps les Anglais en échec sur L’Atlantique Nord, détruisant des convois entiers de marchandises importantes pour l’effort de guerre, et noyant des milliers de civils ou d’équipages. Une politique et une tactique bien concertées permirent de détruire un nombre important de U-boote et de changer le cours de la guerre.

         Plusieurs expressions propres à la marine figurent dans le texte :le Kaleu, abréviation de Kapitän-Leutnant, commandant du navire. La « B.R.T Brutoregistertonne –Tonne brute enregistrée », est l’unité officielle de transport de la marine. Elle vaut 2,83 mètres cubes,unité de mesure de volume des marchandises de bateaux.

           Il est question du Mahalla, ce qui en arabe signifie entrepôt, tiré de la ville de Mahalla –el –Koubra, dans le delta du Nil en Egypte. La ville est  connue pour ses industries textiles et ses grands entrepôts, symboles de richesse, qu’on peut traduire par « Caverne d’Ali Baba », ici flottante  Les « Aalen-anguilles » citées à la strophe 3 sont des torpilles.

 Dans ce chant aussi se pose le problème de la rime: il est impossible de rimer si on veut conserver le sens. Je me suis donc contenté de rythmer la phrase, pour obtenir un texte coulant.

 

Visiteurs en ligne

117756
Aujourd'huiAujourd'hui2
HierHier293
Cette semaineCette semaine720
Ce moisCe mois720
Tous les joursTous les jours1177566
Template by JoomlaShine