« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

LITT 1933 45 EN ANGLETERRE UN HOMME PETIT In England wohnt ein kleiner Mann

 

                                                EN ANGLETERRE UN PETIT HOMM'

                                              In England wohnt ein kleiner Mann

 

                                            Der Lügenlord –Le lord menteur

                                                         Willy Rudek

 

                                    Mélodie : In England wohnt ein kleiner Mann,

 

 

1. En Angleterre vit un petit homm’,

    Qui ne dit jamais la vérité

    Qui ment quand il ouvre la bouche

    Pendant que tout l’étranger rit.

    En Angleterre vit un pauvre vieux,        

    Comme Reuter le dit,

    Qui est connu dans le pays

    Car il a découvert l’A.B.C.

    Ah ! vieille peau de menteur,

    C’est quoi tout ça ?

    Quand le Tommy te percera,

    Là tu ne riras plus

    O lord menteur, ô lord menteur,

    Rentre ta voile, saute à l’eau

    Là au fond il y a une place

    Pour le 1er lord de la piraterie.

        

2.  En Angleterre vit un bel homm’

    Qui s’habille comme une fill’.

    Il n’est pas malin, il n’est pas rusé,

    Il est vain comme un paon.

    Pendant qu’il fait la roue,

    Sur l’Angleterre la tempête vient.

    Monsieur Eden avec difficulté tient

    Son gibus et son parapluie.

    Oh ! petit homme vide de sang,

    Mi,istre de la guerre Eden,

    Force et vraie virilité

    Ne te sont pas accordées.

    Réfléchis, pauvre fou

    Tu es sans garde-fou,

    Tu ne réussiras pas dans ta fonction,

    Reconvertis-toi, deviens gigolo

 

3. A New-York part sir Halifax,

    On sait de lui qu’il est fêlé.

    Cela arrive quand on tient

    Les autres pour plus cons que soi.

    Il prêche avec un esprit pieux

    Et pense à tirer profit.

    Avec des regards hypocrites

    Il pousse les peuples au conflit.

    Ah ! vieille peau de menteur,

    C’est quoi tout ça ?

    Quand le Tommy te percera,

    Là tu ne riras plus, je crois

    Donc, cher ami, fais attention

    Le malheur vient souvent la nuit

    Tant va la cruche au puits,

    Qu’à la fin elle se détruit.

 

4. A ce triste club appartient

    Aussi Duff Copperlein

    Sir Churchill, ce charlatan,

    Il informe et de jour, de nuit

    Mais ne dit pas la vérité.

    Et aussi bête que tordu.

    En Angleterre on est heureux

    Que Churchill ait un tel élève

    Ah ! vieux menteur,

    C’est quoi tout ça ?

    Quand le Tommy te percera,

    Là tu ne riras plus, je crois

    Duff Cooperlein, triste gaillard,

    Avec ces contes on ne vainct pas

    Que vous en chaut. C’est bien égal

    Au pire vous passez l’océan.

 

   5. Et qui dirige cette cliqu’ ?

    Monsieur Churchill, ce charlatan.

    En Europe un mauvais esprit,

    Et aussi bête que tordu

    De son visage gras

    La peur sort et la lâcheté

    Il sait qu’arrive le moment

    Où sa gloire aura fait son temps

    Donc, super ploutocrate,

    Mets –toi sur tes pattes !

    Que vienne le Michel allemand,

  Les yeux seront en larmes,

7. car si l’ennemi est là,

    Trop tard pour le Canada.

    Alors, menteur Churchill, adieu,

    Avec ta clique dans l’enfer.

   

 

1. In England wohnt ein kleiner Mann,

der nie die Wahrheit sagen kann,

der lügt, wenn er den Mund aufmacht,

dieweil das ganze Ausland lacht.

In England wohnt ein armer Greis,

wie Reuter zu berichten weiß,

der ist bekannt Im ganzen Land,

weil er das Einmaleins erfand.

Oh, du alte Lügenhaut,

was sind das für Sachen?

Wenn der Tommy dich durchschaut,

hast du nichts zu lachen.

O Lügenlord, o Lügenlord,

zieh's Segel ein, spring über Bord,

da drunten ist ein Plätzchen frei

für den ersten Lord von der Seeräuberei.

 

2. In England wohnt ein schöner Mann,

der zieht sich wie ein Mädchen an,

der ist nicht klug, der ist nicht schlau,

er ist nur eitel wie ein Pfau.

Dieweil er seine Räder schlägt,

ein Sturmwind über England fegt,

Herr Eden hält mit größter Müh'

den Steifhut und 'nen Para-pluie.

Oh, du Männlein ohne Blut,

Kriegsminister Eden,

Kraft und echter Mannesmut

sind dir nicht beschieden.

Besinne dich, du eitler Geck,

hier stehst du nicht am richt'gen Fleck,

du wirst in deinem Amt nicht froh,

schul um und werde Gigolo.

 

3. Nach New-York fuhr Herr Halifax,

man weiß von ihm, er hat 'nen Knacks,

das kommt davon, wenn man die Welt

für dümmer als sich selber hält.

Er predigt wohl mit frommen Sinn

und denkt dabei an Kriegsgewinn,

mit tränenreichem Heuchlerblick

hetzt er die Völker in den Krieg.

Oh, du alte Lügenhaut,

was sind das für Sachen?

Wenn der Tommy dich durchschaut,

hast du nichts zu lachen.

Drum alter Freund, nimm dich in acht,

das Unglück kommt oft über Nacht.

Es geht zum Brunnen länger nicht

der Krug, als bis entzwei er bricht.

 

4. Zu diesem traurigen Verein

gehört auch noch Duff Cooperlein,

er informiert von spät bis früh,

die Wahrheit aber sagt er nie.

Man freut sich nun in Engelland,

daß Churchill so 'nen Schüler fand,

er dreht gleich ihm mit viel Geschick

aus jeder Schlappe einen Sieg.

Oh, du alte Lügenhaft,

was sind das für Sachen?

Wenn der Tommy dich durchschaut,

hast du nichts zu lachen.

Duff Cooperlein, du traur'ger Wicht,

mit solchen Märchen siegt man nicht.

Was macht das schon? Euch ist es gleich,

im Notfall türmt ihr übern Teich.

 

5. Und wer führt diese Clique an?

Herr Churchill, dieser Scharlatan.

Er ist Europas böser Geist

und genau so dumm wie dreist.

Aus seinem feisten Angesicht

nun nackte Angst und Feigheit spricht.

Er weiß genau, jetzt kommt die Zeit,

wo's Schluß ist mit der Herrlichkeit.

Drum, du Oberplutokrat,

mach dich auf die Socken!

Wenn der deutsche Michel naht,

bleibt kein Auge trocken!

Denn ist der böse Feind erst da,

zu spät ist's dann für Kanada,

dann Lügen-Churchill, fahre well,

samt deiner Clique in die Höll!

 

         Texte        In England wohnt ein kleiner Mann,

                          Willi Rudek

                          fr. : Yves Kéler 8.1.2017, Bischwiller

          Mélodie    In England wohnt ein kleiner Mann,

                          Willi Rudek

Le texte

         Le chant du « Lügen Lord-le Lord menteur »est pour le texte et l mélodie de Willi Rudek et parut dans un recueil de « Chants de la Radio du grand Reich. » on s’y moque de Churchill, Eden, Halifax et Cooper, appelé «  -petit Cooper. »

         La propagande nazie diffusait sur les ondes ce genre de chant discréditant l’adversaire. C’était de bonne guerre, tout le monde le faisait. Les français depuis Londres disaient : « Radio- Paris ment. »

 Le chant attaque tout le gouvernement Churchill, lequel est présenté comme un « visage bouffi »,chef des menteurs. Les nazis détestaient Churchill, qui les avait battus dans la bataille d’Angleterre, et qui organisa le premier bombardement sur Berlin, six semaines après l’Armistice avec la France.

 Lord Halifax est un conservateur modéré, qui a approuvé Chamberlain et les accords de Munich. Il deviendra ministre chez Churchill, puis remplacé par Eden ambassadeur aux Etats-Unis, où il s’occupera du ravitaillement de l’Angleterre en guerre.

 Anthony Eden, député conservateur. Il est nommé ministre des Affaires étrangères en décembre 1935. Partisan d'une attitude de fermeté face aux dictatures, il démissionne en février 1938 et se rapproche de Winston Churchill. Il est quasiment l'un des seuls députés conservateurs avec lui à critiquer l'attitude passive et pacifique de Chamberlain au moment de la signature des accords de Munich. Ministre de la guerre en 1940, puis secrétaire aux Affaires étrangères (Foreign office) de la fin 1940 à 1945 dans le cabinet de Churchill, il renforce les liens avec les Alliés et soutient le général de Gaulle.

         De Gaulle lui rendit cet hommage : « Ce diplomate, entièrement dévoué aux intérêts de son pays, ne méprisait pas ceux des autres et restait soucieux de morale internationale au milieu des brutalités cyniques de son temps » (Mémoires de guerre, t. I, p. 198).

 Duff Cooper, un dandy mais excellent homme de lettres, devient Dans le gouvernement Churchill ministre de l’information chargé de faire la liaison entre les Anglais et les forces françaises de la Résistance. Il deviendra ambassadeur à Paris de 1944 à 1947, très populaire, termine sa vie comme écrivain et meurt est 1954 à 63 ans.  

 Il est nommé ministre des Affaires étrangères en décembre 1935. Partisan d'une attitude de fermeté face aux dictatures, il démissionne en février 1938 et se rapproche de Winston Churchill. Il est quasiment l'un des seuls députés conservateurs avec lui à critiquer l'attitude passive et pacifique de Chamberlain au moment de la signature des accords de Munich.

 

 

 


Visiteurs en ligne

125074
Aujourd'huiAujourd'hui55
HierHier202
Cette semaineCette semaine741
Ce moisCe mois5249
Tous les joursTous les jours1250745
Template by JoomlaShine