« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

LITT 1933 45 TOT LE MATIN CHANTE LE MERLE Frühmorgens singt die Amsel

 

                                                   TÔT LE MATIN CHANTE LE MERLE

                                                     Frühmorgens singt die Amsel

 

                                                               Herms Niels

 

                                            Mélodie : Frühmorgens singt die Amsel

 

1. Tôt le matin chante le merle

    Tôt le matin , chante l’étourneau

    Les plus beaux chants d’amour, au     

    printemps chaque année.

    Et en marchant ainsi

    Mi-rêvant à travers champs

    Nous accompagnent les chants

    Des tout-petits oiseaux.

    Refrain

 

2. Un dimanche matin,

    Nous traversons le pays,

    Quand au mur d’un jardin

    Ma chère amie se tient   

    Avec des roses rouges

    Pour me saluer.

    Je me sentais comme plaqué

    Contre son cœur. Refrain

 

3. Heidemarie,

    Quand nous marchons au Rhin,

    Heidemarie,

    Quand nous goûtons le vin

    Je m’y souhaite,

    Avec la compagnie

    Une qui embrasse comme toi,

    Oui, une Heidemarie. Refrain

 

. Refrain

    Soudain crie le sous-off :

    Chantez, trois, quatre.

    Belle fille, chère enfant,

    Toi, toi, toi,

    Tu ne sais pas combien nous sommes

    fidèles, toi, toi, toi,

    Car nous sommes des soldats

    Et pas des pirates du coeur

    :: Nous n’aimons qu’une fille,

    Et c’est toi seule. ::

 

1.) Früh morgens singt die Amsel,

früh morgens singt der Star,
die schönsten Liebeslieder, im Frühling Jahr für Jahr.
Wenn wir dann so marschieren, halb träumend noch feldein,
dann wecken uns die Lieder der kleinen Vögelein.
Refrain

 

 

 

 

 


2.) An einem Sommermorgen marschieren wir ins Land,
und an der Gartenmauer mein liebes Mädel stand.
Sie hatte rote Rosen für mich zum Gruß gepflückt,
und so als wär ich´s selber
fest an ihr Herz gedrückt. Refrain

 

 

 

 

 

3. Heidemarie,

    wenn wir am Rhein marschieren

    Heidemarie,

    wenn wir den Wein probieren,

    dann wünsch ich mir dazu,

    und der Kompanie,

    eine die küsst wie du

    ja, eine Heidemarie.

 

Refrain:
Und plötzlich ruft der Unteroffizier:
Singen! Drei! Vier!
Liebes Mädel, schönes Kind, Du, Du, Du!
Ahnst ja nicht wie treu wir sind, Du, Du, Du!
Denn wir sind ja Soldaten
und keine Herzpiraten.
|: Wir lieben nur ein Mägdelein
und das bist Du allein. :|

 

          Texte        Früh morgens singt die Amsel,

                          Herms Niels

                          2e G.M.

                          fr. : Yves Kéler 9.01.2017, Bischwiller

 

         Mélodie    Früh morgens singt die Amsel,

                         

 Le texte

  Ce chant est caractéristique des chants de soldats allemands. Il parle de la bien–aimée et pas de la guerre. Le thème de la fille laissée à la maison est fréquent, il émouvait le soldat éloigné des siens et de sa bien-aimée.  

   La strophe 4 provient d'un autre chant de soldats "Heidemarie" Elle parle du Rhin et de son vin, ce qui surprend ici. Certaines formes du chant ne donnent pas cette strophe.

Visiteurs en ligne

117753
Aujourd'huiAujourd'hui261
HierHier425
Cette semaineCette semaine686
Ce moisCe mois686
Tous les joursTous les jours1177532
Template by JoomlaShine