« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

GUERRES DE LIBERATION (1813)


              ENTRONS DANS LA MAISON DE DIEU
                  Wir treten hier in Gottes Haus

Chant pour la bénédiction solennelle du corps franc prussien
dans l’église (luthétienne) de Rogau en Silésie, le 28.3.1813

                             Theodor Körner,

               Mélodie : Allein Gott in der Höh sei Ehr

1. Entrons dans la maison de Dieu,
    Avec courage, ensemble.
    Nous nous battrons sous tous les cieux :
    Déjà nos cœurs en tremblent.
    Ce qui nous pousse à ce combat,
    Dieu nous l’a montré maintes fois :
    A Dieu seul soit la gloire !

2. Dieu même reste notre espoir,
    Si dure est cette guerre.
    Nous défendons droit et devoir
    De notre sainte terre. ;
    Nous nous battons pour la patrie,
    La sauverons, Dieu nous l’a dit :
    A Dieu seul soit la gloire !

3. L’arrogance effrontée se rompt,   
    La tyrannie s’effondre.
    La liberté qui lui répond,
    Dans les cœurs est féconde.
    « Tous au combat ! c’est notre cri,
    Dieu avec nous, nous avec lui,
    A Dieu seul soit la gloire ! »

4. Dieu nous appelle : »Levez-vous
    Pour cette sainte cause ! »
    Il fait monter ce cri en nous :
    « Peuple allemand, va, ose ! »
    Il nous conduit, même en la mort,
    A notre liberté d’abord :
    A Dieu seul soit la gloire !

         Texte        Wir treten hier in Gottes Haus, 1813
                         Theodor Körner (1791-1813)
           dans       Auswahl Deutscher Gedichte für höhere
                         Schulen, Theodor Echtermeyer, 34. Auflage
                         1903 (1. 1836), 978 Seiten
                         Halle, Verlag des Waisenhauses, page
                          fr. : Yves Kéler 2010


Le texte

„Gebt unserm Gott die Ehre“, dernier vers et refrain de « Sei Lob und Ehr dem höchsten Gut“
EKG 233, RA 341, EG 326
Str. 2:   dérive du Te Deum
Str. 8.   triple formulation
Str. 9    invitation à venir

Mélodie

Sur quelle mélodie le texte fut il chanté ?
Knapp 1837 donne : « Allein Gott in der Höh sei Ehr »


Texte original

Visiteurs en ligne

119911
Aujourd'huiAujourd'hui171
HierHier393
Cette semaineCette semaine171
Ce moisCe mois897
Tous les joursTous les jours1199117
Template by JoomlaShine