« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

GUERRES DE LIBERATION 1813

         TOI MON EPEE, A GAUCHE
        Du Schwert an meiner Seite

     Das Scwertlied - Die eiserne Braut
    Dialogue entre le cavalier et son épée

1. Toi mon épée, à gauche,
    Tandis que je chevauche,
    Tu brilles, mon amie,
    Ma joie, tu me souris.
                Hurrah !

2. « Je brille de la sorte :
    Un cavalier me porte,
    Un homme libre au cœur,
    Je suis son défenseur. »
                Hurrah !

3. Oui, bonne épée : cœur libre,
    Je t’aime de mes fibres.
    A toi je suis uni,
    Comme un époux à vie.
                Hurrah !

4. « A ta main fut remise
    Ma vie de fer, soumise,
    Par un lien ferme et doux.
    Ah ! prends-moi, mon époux ! »
                Hurrah !

5. Pour notre nuit de noces,
    La trompette féroce
    Sonne avec le canon :
    Je te prends de passion !
                Hurrah !

6. « Amour, toi qui m’enlaces,
    Tu me veux, tu m’embrasses.
    Oui, mon époux, prends-moi,
    Ma couronne est à toi ! »
                Hurrah !

7. Combien donc tu t’agites,
    Dans ton fourreau, trop vite !
    Veux-tu déjà frapper,
    Combattre, enfin, tuer ?
                Hurrah !

8. « Bien sûr que je m’agite,
    Que la hâte m’habite !
    J’attends que d’ici là
    Commence le combat. »
                Hurrah !

9. Reste en l’étroite chambre :
    Ne peux-tu pas attendre,
    Cachée dans ton cercueil ?
    Bientôt viendra le deuil !
                Hurrah !

10. « Abrège mon attente,
      Sors-moi de cette tente :
      Les roses dans les champs
      Ont la couleur du sang !
                Hurrah !

11. Alors sors de ta cache :
      A ma main je t’attache.
      Viens, mon épée, et sors,
      Et affrontons la mort !
                Hurrah !

12. « Ah ! je suis à l’air libre,
      Et, de toutes mes fibres,
      Je brille au beau soleil,
      Acier, cuir et vermeil ! »
                Hurrah !

                      *

13. Debout les combattants,
      Cavaliers allemands,
      Prenez l’épouse en main,
      Partez sur le chemin !
                Hurrah !

14. D’abord, à votre gauche,
      Le mouvement s’ébauche.
      A droite, Dieu finit
      Le geste qui unit.
                Hurrah !

15. Ô couple, un homme, une arme !
      Embrassez donc les charmes
      De cet acier nuptial,
      A l’éclatant métal
                Hurrah !

16. Pressez sur votre bouche
      L’acier froid qui la touche,
      L’épouse au doux poli.
      Maudit qui se dédit !
                Hurrah !

17. Ma belle épouse, chante,
      Et danse, mon amante.
      La bataille est lancée ;
      Et viv’ la mariée !
   
   
   
         Texte        Du Schwert an meiner Seite, 26.8.1813
                          Theodor Körner 1791-1813
           dans       Auswahl Deutscher Gedichte im Anschluss an
                          die  Geschichte der deutschen National Literatur
                          von Professor Dr. Hermann Kluge,12. ,
                          verbesserte und vermehrte Auflage
                          mit zahlreichen Porträts in Holzschnitt
                          Altenburg, Verlag Oskar Bonde, 1908, page 329
                          fr. : Yves Kéler, 17.11. 2010
 

Visiteurs en ligne

119911
Aujourd'huiAujourd'hui165
HierHier393
Cette semaineCette semaine165
Ce moisCe mois891
Tous les joursTous les jours1199111
Template by JoomlaShine