« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018


GUERES DE LIBERATION 1813-14

 

        TOUJOURS AVANCER LENTEMENT, TRES LENTEMENT II
                 Immer langsam voran, immer langsam voran

                                            Texte 2

1. Napoléon nous a envoyé des soldats,
    Alors on a vidé d’abord un petit tonneau.
    Refrain : Toujours avancer lentement, très lentement,
    Que les vieux de Krähwinkel suivent doucement !

2. On nous a cachés sous les arbres là-haut,
    On a mangé les patates des paysans du pot. Refrain.

3. Du Buchberg vers le bas nous avons regardé,
    Personne ne s’est risqué à y aller.

4. Le capitaine nous a longtemps manqué :
    Derrière la ville il s’était caché !

5. Au champ de bataille on est arrivé :
    Napoléon déjà s’était en allé !

6. Alors on est allé au bistrot d’à côté.
    La patronne était fraîche, on s’est régalé.

Texte

Napoleon schickt Soldaten her
Anonyme, après 1813-14
fr. : Yves Kéler 12.4.2014 Bischwiller


Le texte : « Napoleon schickt Soldaten her »

Il existe un autre chant, qui a pour titre et pour refrain le « Nur immer langsam voran » du chant précédent (Voir « Toujours avancer lentement, très lentement, Que les vieux de Krähwinkel suivent doucement !. »

Le chant présent une histoire analogue de « Krähwinkler ». Il montre la couardise des soldats et révèle la retraite de Napoléon : « Au champ de bataille on est arrivé : Napoléon déjà s’était en allé ! » L’emploi du dialecte bavarois est plus prononcé que dans le premier chant. Il est probable que « Napoleon schickt Doldaten her » dépend du précédent et est plus tardif. Le chant des Krähwinckler avait connu très vite une grande diffusion. Il y a probablement eu des « Nachdictungen – compositions dérivées », phénomène courant dans la poésie populaire et dans les chants d’Eglise, surtout protestants.


Texte original

1. Napoleon schickt Soldaten her,
drum trink ma vurher no des Weinfassl leer.
Immer langsam voran, immer langsam voran,
dass da Krähwinkler Landsturm nachkumma kann.

2. Dann versteck mar uns am Berg hinter d' Bam,
in Bauern fress ma die Erdäpfeln z'samm.
Immer langsam voran, immer langsam voran,
dass da Krähwinkler Landsturm nachkumma kann.

3. Vom Buchberg ham ma awe gschaut
und kana hat si awe traut.
Immer langsam voran, immer langsam voran,
dass da Krähwinkler Landsturm nachkumma kann.

4. In Hauptmann ham ma lang net entdeckt,
der hat si hintan Stadl versteckt.
Immer langsam voran, immer langsam voran,
dass da Krähwinkler Landsturm nachkumma kann.

5. Jetzt san ma endlich am Kampfplatz durt,
Napoleon is lang scho furt.
Immer langsam voran, immer langsam voran,
dass da Krähwinkler Landsturm nachkumma kann.

6. Drum kehrn ma halt ins Wirtshaus ein,
die Kellnarin is fesch, da tuats uns gfreun.
Immer langsam voran, immer langsam voran,
dass da Krähwinkler Landsturm nachkumma kann.

 

 

 

 

 

 

Visiteurs en ligne

123179
Aujourd'huiAujourd'hui151
HierHier376
Cette semaineCette semaine1795
Ce moisCe mois7707
Tous les joursTous les jours1231791
Template by JoomlaShine