BAPTEME DE ELIAS BETHKE,
Munich, 30 àctobre 2005,
Reformationssonnrtag

      EN V'LA SIX, ET TOUS COUSINS

     
1. Ils étaient cinq, les cousins,
    Un germain, quat' limousins,
    Un quinté de boute-en-train.
    Mais patience, on veille au grain,
    Les mamies ne sont pas loin :
    Mine de rien, ça marche bien !

2. Le premier fut limousin,
    Tout seul, sans aucun germain,
    Pas de sœur, pas de frangin :
    A part lui, ben rien de rien !
    Mais voilà qu'il lui survient
    Deux jumeaux, fini l' train-train !

3. En v'la trois qui sont frangins,
    Mais toujours pas de cousin,
    Ni de sœur, mais limousins.
    La surpris' vint d'outre-Rhin,
    D'où l'information parvint :
    A Munich naît un germain !

4. Ca se corse encor, tiens, tiens,
    Un nouveau larron survient :
    Ils sont cinq en moins de rien.
    C'est encor un limousin,
    Quoique tous soient des germains
     Dans le tas des cinq cousins !

5. Le sixième est là, enfin :
     Six germains, et tous cousins,
     L'hexagone des coquins !
     Et ça nous fait bien du bien
     De regarder six bambins 
     Tous frangins, cousins, germains !

6. Quatre frères sont cousins
    De deux qui sont leurs germains,
    Et les germains sont cousins
    Du carré des limousins.
    Je vous dis, vous voyez bien,
    Que tout ça, ça marche bien !

                               Yves Kéler
              grand-père des six cousins
             au baptême de Elias Bethke
                       le 30 octobre 2005
             Stephanuskirche, München