« Pasteur Yves Kéler, retraité de l'Eglise de la Confession d'Augsbourg d'Alsace
et de Lorraine (ECAAL)/Union des Eglises Protestantes d'Alsace et de Lorraine (UEPAL)
»

*1939 - † 2018

 

LITT D NAT  FREDERICUS REX, NOTRE ROI SOUVERAIN

POESIE NATIONALE ALLEMANDE
        

           FREDERICUS REX, NOTRE ROI SOUVERAIN
                Frericus rex, unser König und Herr

                           Häring Wilhelm Friedrich

1. Fredericus rex, notre Roi Souverain,                           11
    Réunit ses soldats, le fusil à la main.                          11
    Deux cents bataillons, et d’escadrons un mille,           12f
    A chaque grenadier ses soixante balles.                    12f
  
2. « Misérables pendards, dit-il, leur parlant,
    Que chacun dans la bataille tienne son rang !
    On me refuse la Silésie et la Glatz
    Et les cent millions d’or à payer en ducats !

3. L’impératrice s’est alliée aux Français,
    Tout l’Empire contre moi se tient dressé,
    Les Russes bien armés en Prussse sont tombés :
    Ce que sont les Prussiens nous allons leur montrer !

4. Mes généraux, Schwerin, le maréchal Keit,
    Et le major von Zieten, sont déjà prêts.
    Parbleu, tonnerre de Dieu et saint-sacrement !
    On ne connaît dons pas Fritz et ses régiments ? »

5. Adieu, la Louise, console tes yeux,
    Chaque balle n’atteint que qui elle veut.
    Si chaque balle atteignait sûr son soldat,
    Comment les rois pourraient-ils mener leurs combats ?

6. La balle du mousquet fait un petit trou,
    L’obus de canon arrache les chairs d’un coup.
    Les balles qui volent sont de fer et de plomb,
    La plupart vont se perdre au loin et s’en vont.

7. Nous avons un bon calibre de canon,
    Les Prussiens ne désertent pas, ni ne s’en vont.
    Les Suédois n’ont guère que du mauvais argent :
    Voyons si celui de l’Aurtriche vaut autant !
   
8. Leur roi passe la pommade aux Français :
    Notre solde tombe tous les sept jours faits.
    Parbleu, tonnerre ce Dieu et saint-sacrement !
    Qui perçoit hors de Prusse un tel traitement ?

9. Frédéric, mon roi, couronné de lauriers,
    Permets-nous un peu plus de prendre et piller !
    Frédéricc, notre roi, nous, tes soldats,
    Nous chasserons le diable hors du monde, Ha !
   
   
         Texte        Fredericus rex, unsrer König und Herr
                          Häring Wilhelm Fridrich
                          in : Das grosse Buch der Volkslieder
                          dtv 2010
                          fr. : Yves Kéler 28.12.2011 Munich
   
         Mélodie    Fredericus rex, unsrer König und Herr,
                          von einer alten Volksweise
                          Fink G.W.

 

Visiteurs en ligne

919715
Aujourd'huiAujourd'hui47
HierHier1363
Cette semaineCette semaine4154
Ce moisCe mois16675
Tous les joursTous les jours919715